La technique qu’utilise Daphné Binckli s'apparente à celle du verre filé.

Voir la technique en vidéo

Le verre, sous forme de baguettes, est chauffé à la flamme d’un chalumeau : l’extrémité fond puis est étirée en un fil de verre en fusion.

Ce dernier est alors enroulé en couches successives sur une tige en métal : le mandrin.

Une fois la perle refroidie, cette tige est retirée et laisse place au trou qui servira à enfiler la perle.

Après quoi, la perle est recuite dans un four pour niveler les tensions, puis nettoyée et, enfin, montée en bijou.

D’un savoir faire très technique et de la rencontre entre la flamme et le verre, l’artiste tente d’extraire tout le mystère,
chaque perle abritant un peu de cette alchimie.